L'abeille carniolienne (Apis mellifera Carnica) de Slovénie

Janez GREGORI

Janez POKLUKAR

Janez MIHELIČ

5.3

Le contrôle du succès de l’introduction

5.3. Le contrôle de la réussite du changement de reine

Dans la littérature il est souvent recommandé de contrôler l'acceptation des reines au bout de trois jours. D'après les expériences scientifiques nous vous conseillons de ne pas procéder ainsi, car nous provoquons par cela souvent la mort de jeunes reines. Au bout de ce trop court délai, la jeune reine est perturbée car des oeufs ne sont pas encore éclos, ou bien elle n'a tout simplement même pas commencé à pondre. On reste surpris devant la ruche ouverte sans couvain, sans savoir quoi faire. Il est mieux d'attendre au minimum de 10 à 15 jours et de ne pas perturber la colonie, car la ruche aura déjà un peu de couvain couvert et la reine sera beaucoup plus calme. Si par contre le couvain est inexistant, nous connaîtrons la marche à suivre.

Cependant il faut savoir que même dans le cas d'une bonne acceptation de la reine, le développement futur de la colonie peut être varié. Certaines reines sont meilleures que d’autres, et les colonies seront plus ou moins avancées dans leur développement. Certaines colonies peuvent devenir bourdonneuses au bout de quelques semaines. La reine peut être blessée, sans que nous nous en soyons aperçu au moment de l’introduction, ou malmenée par les vieilles abeilles qui n'ont pas voulu tout de suite l'accepter. Les blessures peuvent être légères et la colonie décide de ne pas remérer.  

27 -Le candi est préparé à partir de sucre moulu et de sirop. On attend trois jours, que le contenu se repose et commence à fermenter.    

Après l'introduction d'une nouvelle reine le stock de miel dans la ruche est souvent important et l’arrivage  de nourriture fraîche également. Une ruche qui va recevoir une nouvelle reine doit comporter au minimum 5kg de miel en stock. En parallèle, la ruche doit recevoir de nouveaux arrivages de nourriture au moins à hauteur de 0.10 kg/jour. Si ce n’est pas le cas, on nourrit la ruche au candi, (gâteau d'abeilles) et elle ne doit pas être ouverte au moins pendant dix jours. Il faut dans cette période être attentif également aux sources de pollen. Si l’apport est insuffisant, nous devons combler le manque en pollen nous même. Le gâteau d'abeille doit contenir dans ce cas précis aussi du pollen- mais attention, le pollen du commerce peut provoquer des maladies d'abeilles dans votre rucher, aussi il est de loin préférable d’utiliser son propre pollen.

En conclusion, l'introduction d’une nouvelle reine est un un travail minutieux. Mais il n’y a pas de meilleure satisfaction pour l’apiculteur lorsqu’il observe le fruit de sa patience et de son travail quand l’acceptation a été bonne, avec des cadres pleins de couvain frais sur lesquels pond une jeune reine calme. C'est une joie qui est familière aux bons apiculteurs. Si la réussite n'est pas tout de suite au rendez-vous, ne jetez pas votre fusil de l’épaule, et ne critiquez pas les autres (éleveurs, intermédiaires qui vous ont procuré la reine, le temps…), mais reprenez la manière dont vous avez procédé, et tentez d’analyser les causes possibles de l’échec.

Progressivement vous apprendrez à corriger ces erreurs et vous tirerez de plus en plus de satisfactions de vos abeilles carnioliennes qui vous le rendront bien.  

28 -  L'abeille sur la fleur de sauge

RETOUR