L'abeille carniolienne (Apis mellifera Carnica) de Slovénie

Janez GREGORI

Janez POKLUKAR

Janez MIHELIČ

5.2.1.

L'introduction avec les  cellules royales 

Avec les cellules royales. Les colonies orphelines adoptent en général sans problèmes une cellule royale mature, dans laquelle la reine commence à grignoter l’opercule. Même une colonie non orpheline l’accepte. Mais le comportement d’une cellule royale comporte presque toujours une part d’énigme. Nous ne savons pas quel est l’état de cette reine, si elle est peut-être blessée ou même morte, ensuite suit aussi l’incertitude de la fécondation, car elle peut ne jamais revenir dans la ruche. Pour cette raison nous utilisons les cellules royales pour l'introduction dans les colonies de réserves, qui seront exploitées en cas d’urgence, car il reste encore assez de temps pour la sélection. Les cellules royales peuvent aussi être utilisées pour le remplacement des vieilles reines dans les colonies de réserve.   

21 - La reine rentre de son vol nuptial  

 

RETOUR   ou continuez sur

 5.2.2    Changement avec les reines non fécondées